Publication « Une ville face au climat : Metz à la fin du Moyen Âge (1400-1530) » (L. Litzenburger)

une-ville-face-au-climat-couverture

L’Histoire du climat à l’échelle d’une société à taille humaine

Dans la lignée des travaux fondateurs d’Emmanuel Le Roy Ladurie (auteur de la préface), ce projet de publication s’inscrit dans la réflexion contemporaine sur les sociétés confrontées aux changements climatiques, en s’intéressant au cas particulier de Metz et de son plat-pays, un véritable « État urbain » qui constitue une originalité au Nord des Alpes et qui s’est construit autour de l’une des plus grandes cités de l’Europe occidentale à l’orée de la Renaissance.

Du local au global : une histoire de la vulnérabilité et de la résilience face au climat

Cet essai d’histoire globale envisage le climat comme une contrainte qui oblige les sociétés à mettre en place diverses stratégies pour s’en affranchir ou s’y adapter. L’enquête mesure la vulnérabilité climatique de la société messine au début – mal connu – du Petit Âge Glaciaire, ainsi que sa capacité de résilience, c’est-à-dire son aptitude à prévoir, anticiper ou sortir des crises induites par le climat. Cet ouvrage de synthèse compare la situation messine aux régions voisines de l’Europe occidentale en s’appuyant sur les recherches internationales les plus récentes dans ce domaine, au croisement de l’Histoire, de la Géographie et de la Climatologie.

Un sujet dans l’air du temps

Au moment de la publication du 5e rapport du GIEC et alors que se prépare la 21e Conférence Climat, à Paris en 2015, il est important de ne pas perdre la mémoire : la mise en perspective historique aide à comprendre et, peut-être, à agir.

Fruit de la recherche publique, cette thèse remaniée (Prix spécial du jury du concours de thèse 2012 de la Société Française d’Histoire Urbaine) s’adresse aux chercheurs comme au grand public : elle est riche d’une iconographie abondante (plus de 170 illustrations : plans, cartes, tableaux, graphiques, reproductions d’enluminures, etc.), complétée d’un CD-Rom qui contient les principales bases de données exploitées dans l’étude et s’appuie sur des sources très largement inédites.

Doctoriales des Médiévistes, Metz, 4 juin 2015

Doctoriales études médiévales, 4 juin 2015, Metz, bâtiment SHS, D206

9h30 Mylène DIDIOT (Metz), L’étude des comptes des gouverneurs des murs : un nouveau regard sur la fortification messine (dir. Frédérique Lachaud).

10h00 Laure-Aline Cuvelier (Metz), Ovide dans le livre V du Speculum doctrinale de Vincent de Beauvais : de la citation à la déformation (dir. Jean-Frédéric Chevalier)

10h30 Delphine Bauer (Mulhouse), La céramique de poêle et ses motifs. L’exemple des sites miniers du Val d’Argent (Haut-Rhin) (dir. Benoît Tock)

11h15 Fabienne MEIERS (Luxembourg), Coureurs, chevaucheurs et envoyés : enjeux et contraintes des pratiques diplomatiques dans la ville de Luxembourg aux XIVe et XVe siècles (dir. Michel Pauly)

11h45 Riwanon Géléoc (Metz), La relecture de Mechthild de Magdebourg, de Marguerite Porete et de Hadewijch d’Anvers par Maître Eckhart (dir. Marie-Anne Vannier)

14h15 Eloïse ADDE-VOMACKA (Luxembourg), Idéologie nobiliaire et espace public. Réflexions méthodologiques à partir du cas de la Bohême (1306-1415) (dir. Michel Margue)

14h45 Marie-Angélique François (Metz), Le vêtement à la cour de Charles le Téméraire, de l’habillage à l’outil politique (dir. Frédérique Lachaud)

15h15 Jean-Daniel MOUGEOT (Nancy / Luxembourg) : Les cours princières dans l’espace de la Grande Région comme lieux de rencontres et d’échanges de la noblesse à la fin du Moyen Âge (dir. Isabelle Guyot-Bachy / Michel Margue)

16h15 Sylvain SAMYN (Nancy), Editer la Bible historiale à l’ère numérique (dir. Sylvie Bazin)

16h45 Dominique BRULÉ (Metz), L’expérience spirituelle de Thomas Merton (dir. Marie-Anne Vannier)

Pour tout renseignement: frederique.lachaud@univ-lorraine.fr

Parution « L’archéologie à Metz (1750-2008) »

2507660200@metzmetropole.fr_20150420_171124_002

Cet ouvrage est tiré d’une thèse de Doctorat soutenue en 2012 par Julien Trapp à l’université de Lorraine, avec le soutien du CRULH.

Résumé : Depuis le milieu du XVIIIe siècle, les découvertes archéologiques ont contribué à l’enrichissement de l’histoire messine. À cette époque, elle est l’apanage d’érudits et les mises au jour sont fortuites. L’archéologie moderne ne naît à Metz qu’à l’extrême fin du XIXe siècle, au cours de la première annexion allemande, grâce à l’oeuvre de J. B. Keune. Pendant un siècle, des personnalités marquant ainsi la recherche messine, qui se développe en raison de la réalisation de travaux d’aménagement du territoire. Scientifiquement, elle a bénéficié de l’avance de la recherche allemande au cours des deux annexions. Par conséquent le cas de Metz présente certaines particularités, inhérentes ou non au contexte national. L’archéologie messine s’est appuyée régulièrement sur les sociétés savantes, dont les membres ont contribué à la protection du patrimoine. Les Musées de Metz par le biais de leurs conservateurs ont joué un rôle décisif, tant dans la sauvegarde des vestiges que dans la diffusion des connaissances. Pendant un siècle, les méthodes d’analyse ont ainsi évolué, permettant la précision des données historiques. Cette évolution aboutit au début des années 1980 à l’émergence d’une archéologie urbaine et à une harmonisation des pratiques. Metz, et par extension sa région, est l’une des premières villes françaises à mener cette nouvelle politique.

M.-A. Vannier (éd.), Intellect, sujet, image chez Eckhart et Nicolas de Cues, Paris, 2014.

Marie-Anne Vannier (éd.), Intellect, sujet, image chez Eckhart et Nicolas de Cues, Paris, 2014.INTELLECT, SUJET, IMAGE CHEZ ECKHART ET NICOLAS DE CUES

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Patrimoines Christianisme
226 pages
ISBN : 978-2-204-10376-3
25 €
Il s’avérait utile et même urgent de voir comment les trois concepts d’intellect, de sujet et d’image s’articulent dans la vie et dans l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues et quelle a été l’influence d’Eckhart sur le Cusain. Tel est le sens du projet franco-allemand qui a été mené dans le cadre de la MSH Lorraine, projet qui est unique en son genre. Son double but était de mettre en évidence le caractère décisif du rapport entre les trois concepts pour l’anthropologie et pour la théorie de la connaissance dans la modernité et de montrer que la production du regard intérieur est l’œuvre à la fois du sujet créateur et de l’intellect qui regarde, ce qui témoigne du caractère novateur et décisif de ce projet, qui a également des conséquences actuelles.
Pour ce faire, nous sommes partis du concept de sujet, ce qui nous a amenés à voir comment Eckhart et Nicolas de Cues étaient précurseurs des philosophies du sujet, comment celui-ci se situe dans le cadre de la noétique et quelle place est donnée à l’image, à la Bild qui, dans sa polysémie, amène à une relecture de l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues.
Ont participé à cet ouvrage : Silvia BARA BANCEL, Jean DEVRIENDT, Jean-Claude LAGARRIGUE, Maxime MAURIÈGE, Yves MEESSEN, Jean-Marie NICOLLE, Isabelle RAVIOLO, Klaus REINHARDT, Harald SCHWAETZER, Marie-Anne VANNIER.

Source : Éditions du Cerf.

Hugues de Saint-Victor, De uanitate rerum mundanarum, Dialogus de creatione mundi

Hugues de Saint-Victor, De uanitate rerum mundanarum, Dialogus de creatione mundi, éd. Cédric Giraud, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 269)
369 pages
ISBN : 978-2-503-52647-8
195 €

Le De uanitate rerum mundanarum et le Dialogus de creatione mundi représentent deux œuvres parmi les plus importantes du chanoine Hugues de Saint-Victor (†1141). Le De uanitate transmet un enseignement spirituel typiquement victorin qui fait de l’histoire du salut une réponse à l’inquiétude du cœur humain. Dans le Dialogus, Hugues de Saint-Victor donne sa première présentation systématique de la foi chrétienne, dont l’aboutissement se trouve dans le De sacramentis.
Or, ces deux textes composés à la fin des années 1120 ont d’abord circulé ensemble, le Dialogus formant la première fin du De uanitate avant qu’Hugues ne remanie les deux ouvrages. L’édition critique des deux œuvres repose sur la prise en compte de tous les témoins connus (62 manuscrits pour le De uanitate, 52 pour le Dialogus) et la collation intégrale des plus anciens codices. La méthode stemmatique a permis, pour chaque texte, de répartir l’ensemble des manuscrits en deux familles toutes deux authentiques et de proposer une édition du dernier état textuel voulu par Hugues de Saint-Victor.

Cédric Giraud, ancien élève de l’École nationale des chartes et agrégé d’histoire, est maître de conférences habilité à l’université de Lorraine (Nancy) et membre junior de l’Institut universitaire de France. Ses recherches portent sur l’histoire culturelle du Moyen Âge central et la philologie médiolatine. Il a notamment publié chez Brepols sa thèse de doctorat sur Anselme de Laon (2010) et un volume collectif sur Notre-Dame de Paris (2013).

Source : Brepols.

Manuscrits et aventures d’éditeurs

Manuscrits et aventures d’éditeurs
XLVIIIème Congrès de l’APLAES / Université de Franche-Comté

PROGRAMME PROVISOIRE

Vendredi 29 mai 2015
Journée scientifique, UFR SLHS, Grand Salon
Manuscrits et aventures d’éditeurs

9h30 : accueil des participants
10h00 : discours d’ouverture

1e session
10h30 : Rudy Chaulet (Université de Franche-Comté, ISTA, EA4011), « Les Granvelle »
11h00 : Marie-Claire Waille (Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon), « Les livres anciens de la Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon »
11h30 : discussion

2e session
11h45 : Jean-Louis Ferrary, « Jean Matal et les manuscrits d’arpenteurs romains »
12h15 : discussion
12h30 : présentation d’un manuscrit par les conservateurs de la Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon

12h45 : déjeuner (buffet comtois), salle D02

3e session
14h00 : Jacques Elfassi (Université de Lorraine – Metz), « Un manuscrit des Étymologies d’Isidore de Séville redécouvert »
14h30 : Bernard Mineo (Université de Nantes), « Trogue Pompée et Rome »
15h00 : discussion

15h15 : pause

4e session
15h45 : Gabriella Ottone (Université de Gênes), Travailler sur des fragments d’histoire en histoire ancienne. Titre à préciser.
16h15 : Daniel Battesti (doctorant Université de Franche-Comté, ISTA), Un manuscrit problématique dans une recherche sur Thucydide
16h45 : discussion
17h00 : Morgane Patin et Edwige Pépin (enseignement secondaire, ISTA et Fr-educ), présentation du projet 2014-2015 sur la parité : « (In)égalités Homme-Femme. »
17h30 : discussion

19h00 : accueil à l’Hôtel de Ville de Besançon (sous réserve)
20h30 : dîner dans un restaurant bisontin

Samedi 30 mai 2015
Journée administrative, UFR SLHS, Grand Salon

9h00 : accueil
9h15 : Rapport moral
9h45 : Rapport financier
10h00 : Interventions de l’Inspection générale et des Sociétés amies.
11h00 : pause
11h15 : Table ronde
13h00 : buffet comtois (salle D02)
14h30 : débat interne et assemblée générale
15h30 : Election du bureau et vote des motions
16h30 : réunion du bureau
17h30 : visite de la Domus située à la Faculté des Lettres
20h00 : dîner dans un restaurant bisontin, Barthod (optionnel)

Dimanche 31 mai 2015
Journée culturelle

10h00 : visite du Musée du Temps
12h00 : déjeuner libre
14h00 : visite guidée de Besançon

Bulletin d’inscription sur le site de l’APLAES.
Contact : thomas.guard[at]univ-fcomte.fr
Source : APLAES

Actes des laïques / actes des ecclésiastiques : La production de l’écrit documentaire dans l’espace lotharingien (XIe – début XIIIe siècle)

Actes des laïques / actes des ecclésiastiques : La production de l’écrit documentaire dans l’espace lotharingien (XIe – début XIIIe siècle)
Les caractères externes des actes, entre pratique et stratégies
Journée-Atelier organisée par le CRULH (Atelier Diplomatique)
Vendredi 27 février 2015 – Nancy
(MSH Lorraine, 91 av. de la Libération, 3e étage, Salle internationale 324)
8h45 Accueil
9h15 Introduction : Christelle LOUBET, Jean-Baptiste RENAULT (CRULH – Atelier Diplomatique), Le projet « Originaux » : enjeux, défis et perspectives d’exploitation
9h30 Jean-Baptiste RENAULT (CRULH – Atelier Diplomatique), Auteur/bénéficiaire. Qui et quels facteurs déterminent le format des actes ? (Lorraine, XIe-XIIe siècles)
9h55 Philippe JACQUET, Apposer un sceau, la technique a-t-elle un sens ? Regards techniques sur les usages de chancellerie au XIIe siècle
11h00 Jean-François NIEUS (Université de Namur), La diffusion du sceau aristocratique dans l’espace lotharingien (XIe –XIIe siècles)
11h25 Nicolas RUFFINI-RONZANI (Université de Namur), L’aristocratie cambrésienne et ses sceaux : appropriation et diffusion de la pratique sigillaire (mil. XIIe-début XIIIe siècle)
14h00 Michel MARGUE (Université de Luxembourg), L’évolution des actes des comtes de Luxembourg dans une perspective de diplomatique comparée (fin XIe – début XIIIe siècle)
14h25 Dumitru KIHAI (Université de Zürich), Les actes des comtes de Grandpré aux XIIe et XIIIe siècles, approche diplomatique et linguistique
15h30 Hubert FLAMMARION (CRULH – Atelier Diplomatique), Les actes de Pierre de Brixey, évêque de Toul (1167-1192)
15h55 Jean-Pol ÉVRARD (CRULH – Atelier Diplomatique), Les originaux des évêques de Verdun (1032-1224)
16h20 Stefan WEISS (Gallia Pontificia), Les actes des légats pontificaux en Lotharingie : quels jeux d’influences ? Autour des actes de Théoduin et d’Albéron de Montreuil
17h15 Conclusions : Laurent MORELLE (EPHE – Paris)
Renseignements complémentaires : jean-baptiste.renault[at]univ-lorraine.fr

C. Grellard et F. Lachaud (éd.), A Companion to John of Salisbury

Christophe Grellard et Frédérique Lachaud (éd.), A Companion to John of Salisbury, Leyde, 2014.

Éditeur : Brill
Collection : Brill’s Companions to the Christian Tradition, 57
480 pages
ISBN : 9789004265103
169 €

The Companion to John of Salisbury is the first collective study of this major figure in the intellectual and political life of 12th-century Europe to appear for thirty years. Based on the latest research, thirteen contributions by leading experts in the field provide an overview of John of Salisbury’s place in the political debates that marked the reign of Henry II in England as well as of his place in the history of the Church. They also offer a detailed introduction to his philosophical works (Metalogicon, Entheticus), his political thought (Policraticus) and his writing of history (Historia pontificalis).
Contributors include Julie Barrau, David Bloch, Karen Bollermann, Cédric Giraud, Christophe Grellard, Laure Hermand-Schebat, Frédérique Lachaud, Constant Mews, Clare Monagle, Cary Nederman, Ronald Pepin, Yves Sassier, and Sigbjørn Sønnesyn.
Christophe Grellard is an Assistant Professor at the University of Paris I (Panthéon-Sorbonne). He specialises in the history of medieval philosophy. His publications include Jean de Salisbury et la Renaissance médiévale du scepticisme (2013).
Frédérique Lachaud is Professor of Medieval History at the University of Lorraine. She specialises in the history of English political culture from the 12th to the 14th century. Her publications include L’Éthique du pouvoir au Moyen Âge. L’office dans la culture politique (Angleterre, vers 1150-vers 1330) (2010).

Source : Brill

M.-A. Vannier, Judaïsme et christianisme dans les commentaires patristiques de la Genèse

Marie-Anne Vannier, Judaïsme et christianisme dans les commentaires patristiques de la Genèse, Berne, 2014.

Éditeur : Peter Lang
Collection : Recherches en littérature et spiritualité, 23
192 pages
ISBN : 978-3-0343-1538-8
55 €

Les commentaires patristiques de la Genèse ont été fréquemment étudiés, car ils s’inscrivent dans le cadre de la catéchèse baptismale et
articulent création et création nouvelle. En revanche, les chercheurs ont très peu, voire pas du tout, envisagé l’influence du Judaïsme sur ces
commentaires. Or, ne serait-ce que par le texte de la Septante qui sert de référence aux Pères grecs, l’influence du Judaïsme y est présente,
ce qui amène à une autre compréhension des premiers mots du texte. S’y ajoute la place de Philon d’Alexandrie, les méthodes exégétiques
issues du Judaïsme. C’est donc une nouvelle manière d’aborder ces commentaires qui est proposée dans cet ouvrage, fruit d’un programme
de recherche de la MSH Lorraine, qui renouvelle l’étude de ces textes et montre quelles ont été les interactions entre Judaïsme et christianisme dans l’Antiquité tardive.

Contenu
Cécile Dogniez : La Genèse dans la Septante – José Costa : Le récit de la création dans l’exégèse des rabbins et des Pères
de l’Église : un essai de comparaison – Marie-Anne Vannier : Points de rencontre entre judaïsme et christianisme dans les commentaires
patristiques de la Genèse – Gérard Rémy : Philon et Origène, interprètes du récit de la Création – Gérard Nauroy : La création de l’homme (Gn
1, 26) dans une lecture critique de Philon le Juif : l’Epistula 29 (43 M) d’Ambroise de Milan face au De opificio mundi – Yves Meessen : De la
figure à la manifestation dans le Contra Faustum de saint Augustin – Philippe Lefebvre : Le fils perdu et retrouvé. Luc 1-2 : une lecture de la
Genèse entre tradition juive et culture païenne – Jacques Elfassi : La liste des patriarches chez Isidore de Séville (Etym. VII, 7) – Géraldine
Roux : La perplexité maïmonidienne sur Bereshit.

 Source : Peter Lang

Soutenance d’HDR de J. Elfassi

Jacques ELFASSI
Maître de conférences de langue et littérature latines à l’Université de Lorraine – Metz
a le plaisir de vous convier à la soutenance de son habilitation à diriger les recherches
le vendredi 5 décembre 2014 à 14 h
à l’Université Paris IV-Sorbonne
Centre Clignancourt – 2 rue Francis de Croisset, 75018 Paris
Salle R01

Le dossier d’habilitation est intitulé « Isidore de Séville et l’histoire des textes dans l’Espagne wisigothique »
et contient un mémoire inédit qui a pour sujet « Les sources d’Isidore de Séville : éléments pour l’étude d’une bibliothèque de l’Espagne wisigothique »

Le jury sera composé de :
– M. Paulo Farmhouse Alberto (Université de Lisbonne)
– M. Jean-Frédéric Chevalier (Université de Lorraine – Metz)
– M. Alessandro Garcea (Université Paris IV – Sorbonne)
– M. Paul Mattei (Université Lumière – Lyon II)
– Mme Anne-Marie Turcan-Verkerk (École Pratique des Hautes Études – IVe section)
– M. Étienne Wolff (Université Paris X – Nanterre)
– M. Vincent Zarini (Université Paris IV – Sorbonne, garant de l’HDR)

Les rapports judaïsme-christianisme dans l’Antiquité tardive

Mardi 21 et mercredi 22 octobre 2014
Institut européen d’écologie
Salle capitulaire
2, rue des Récollets – Metz

MARDI 21 OCTOBRE 2014
Matin
9h00 Ouverture
9h30 Marie-Anne VANNIER (Université de Lorraine, IUF), L’apport du projet JECP aux recherches sur les rapports Judaïsme-christianisme dans les premiers siècles.
10h00 Marc RASTOIN (Centre Sèvres, Paris), La partition entre Judaïsme et christianisme dans l’Antiquité tardive. L’apport de Daniel Boyarin.
Pause
11h00 Simon MIMOUNI (EPHE, Paris), Les frères jumeaux ou les frères triplets ? Christianisme, Judaïsme et rabbinisme.
11h30 José COSTA (Université Paris III), Quelques réflexions sur les rapports entre le judaïsme synagogal et le christianisme.
Après-midi
14h30 Ron NAIWELD (EPHE, Paris), Le nom de Jésus et son absence de la Mishnah.
15h00 Cécile DOGNIEZ (CNRS Paris), Les lectures juive et chrétienne d’Habacuq 3, 2.
15H30 Jacques ELFASSI (Université de Lorraine), Le livre d’Isaïe dans le De fide catholica contra Iudaeos d’Isidore de Séville.
Pause
16h30 Régis BURNET (Université de Louvain-la-Neuve), Un docteur de la Loi au secours des apôtres : la réception de la figure de Gamaliel des Actes des Apôtres.
17h00 Gérard REMY (Université de Lorraine), Judaïsme et christianisme dans les chapitres 9-11 du Commentaire de l’Epître aux Romains de Jean Chrysostome.
17h30 Henri PERRIN (Grenoble), La terre promise : mythe ou réalité ? La relecture d’Augustin.
Vin d’honneur offert par la ville de Metz.

MERCREDI 22 OCTOBRE 2014
Matin
9h00 Emmanuel FRIEDHEIM (Bar Ilan University, Israel), Le milieu rabbinique face aux diversités culturelles et religieuses en Palestine romaine du Ier au IVe siècle de notre ère.
9H30 Pierluigi LANFRANCHI (Université de Provence, Aix), L’usage des émotions dans la polémique anti-juive (IVe-Ve siècles).
10h00 Alban MASSIE (IET Bruxelles), Les Juifs de l’évangile johannique selon Augustin.
Pause
11h00 Isabelle BOCHET (CNRS, Paris), Judaïsme et christianisme dans le livre XIII du Contra Faustum d’Augustin.
11h30 Gérard NAUROY (Université de Lorraine), Ambroise de Milan, un évêque catholique face au Judaïsme. Entre héritage et actualité.
Après-midi
14h30 Nicolas-Jean SED (Directeur émérite des Editions du Cerf, Paris), Relecture et différences entre fêtes juives et fêtes chrétiennes dans les premiers siècles.
15h00 Géraldine ROUX (Institut Rachi, Troyes), L’influence de l’exégèse maïmonidienne des pommes d’or sur les Paraboles de la Genèse d’Eckhart.
15h30 Danièle IANCU-AGOU (NGJ, Montpellier et IEJ, Bruxelles), Les élites juives et néophytes en Provence (1430-1530).
16h00 Annie NOBLESSE-ROCHER (Université de Strasbourg), L’influence du Judaïsme chez les réformateurs, en particulier chez Bucer.
Conclusions
Source : MSH-Lorraine.

VIIe Congrès international de latin médiéval (Lyon, 10-13 sept. 2014)

Le septième Congrès international de latin médiéval se tiendra à Lyon, 10-13 septembre 2014, dans les locaux de l’École normale supérieure de Lyon.
Le congrès de l’Internationales Mittellateinerkomitee, créé en 1988 par W. Berschin et C. Leonardi, est le rendez-vous le plus important de la recherche internationale en latin médiéval. Cet événement est organisé pour la première fois par les pays francophones, conjointement par la France (Pascale Bourgain, École nationale des chartes, Paris ; Anne-Marie Turcan-Verkek, École Pratique des Hautes Études, Paris) et par la Suisse (Jean-Yves Tilliette, Université de Genève), à Lyon, à mi-chemin entre ces deux pôles.
L’Université de Lorraine sera présente en la personne de Jacques Elfassi, qui proposera une communication intitulée Nouvelles sources du De natura rerum (1-8) d’Isidore de Séville.
Source : site du Congrès.

Atelier médiolatin du 14 juin 2014

La prochaine séance de l’atelier médio-latin aura lieu le samedi 14 juin 2014, de 10 h à 12 h 15 et de 14 h à 16 h 15.
Les participants sont invités à apporter et à présenter les livres et articles qui leur ont semblé les plus marquants.
Le lieu : la Boutruche la Neuve (Paris, Sorbonne, escalier F, 2ème étage)
Les orateurs seront
– le matin : Filippo Bognini (Univ. Ca’ Foscari, Venise) : « Pluralité de ‘versions’ dans les commentaires médiévaux aux auctores : le cas des glose de Menegaldus à Cicéron, De inventione ».
– l’après-midi : Jacques Elfassi (Univ. Lorraine-Metz) : « Sources invisibles d’Isidore de Séville ».

Le rapport texte-image chez Hildegarde de Bingen

Colloque international

Le rapport texte-image chez Hildegarde de Bingen

Metz, 9 et 10 avril 2014

Institut européen d’écologie
2, rue des Récollets – Metz
Dans le cadre du projet TEXTIM, axe 1 Frontières, Territoires, Echanges de la MSH Lorraine
En collaboration avec l’Equipe de Recherche sur les Mystiques Rhénans (ERMR), Centre Ecritures (EA 3943)
Responsable scientifique : Pr Marie-Anne Vannier (marie-anne.vannier[at]orange.fr)
http://www.msh-lorraine.fr

PROGRAMME

Mercredi 9 avril 2014
MATIN
Sous la présidence du Professeur Jacques WALTER
9h00
Ouverture par Jacques WALTER, Directeur adjoint de la MSH Lorraine.
9h30
Marie-Anne VANNIER (Université de Lorraine, ERMR, MSH Lorraine, Membre de l’IUF)
Rapport texte-image dans le Scivias et le Livre des oeuvres divines d’Hildegarde de Bingen
10h00
Harald SCHWAETZER (Université d’Alanus, Kueser Akademie)
La place d’Hildegarde de Bingen dans l’iconographie du XIIe siècle
10h30
Pause
11h00
Yannick BEUVELET (Obernai)
La Sixième Vision de la première partie du Scivias et l’Hortus deliciarum d’Herrade de Landsberg
11h30
Danielle KELLER (Association Hildegarde)
Les règles d’Or selon Hildegarde
APRES-MIDI
Sous la Présidence du Professeur Roland RECHT, Président de l’Institut de France
15h00
Jean-Claude LAGARRIGUE (ERMR)
L’apport du Commentaire de la Sagesse d’Eckhart
15h30
Klaus REINHARDT (Université de Trèves, Directeur émérite du Cusanus Institut)
L’apport du Codex 63 de la Bibliothèque de Nicolas de Cues à Bernkastel-Kues à la connaissance du Scivias d’Hildegarde de Bingen
16h00
Jean DEVRIENDT (ERMR)
L’homme microcosme chez Hildegarde de Bingen et Eckhart
16h30
Pause
17h00
Jean-Marie PELT (Université de Lorraine, Institut européen d’écologie)
L’actualité d’Hildegarde de Bingen
Réception par la Ville de Metz
19h
Repas hildegardien à l’Association Carrefour – 6, rue Marchand à Metz
Renseignements et inscriptions : daniellekeller57[at]free.fr

Jeudi 10 avril 2014
MATIN
Sous la Présidence du Professeur Frédérique LACHAUD, Université de Lorraine
9h30
Hans-Walter STORK (Staatsbibliothek Hamburg)
Le “Rupertsberger Riesencodex” (Wiesbaden, Lb Hs. 2). Remarques sur la codicologie et la reliure
10h00
Monique GRUBER (ERMR)
L’iconographie d’Hildegarde de Bingen et celle d’Henri Suso. Convergences et différences
10h30
Pause
11h00
Klaus RIGA
L’apport des textes d’Hildegarde de Bingen pour l’alimentation
11h30
Marie-Reine DEMOLLIÈRE (Scola Metensis, Centre d’Etudes Grégoriennes de Metz)
Symphonia harmoniae caelestium revelationum : Hildegarde, poète et chantre
APRÈS-MIDI
Sous la Présidence du Professeur Jean-Marie PELT
15h00
Martin TROUVE (Médecin, Quimper)
L’apport du Livre des mérites de la vie
15h30
Emmanuel BOHLER (Metz)
L’Ordo virtutum et la musique d’Hildegarde de Bingen
16h00
Matthieu MALONGA (Association Hildegarde)
La boîte à outils hildegardienne
Conclusions
17h
Concert hildegardien à la Cathédrale par Norbert PETRY (Organiste de la Cathédrale. Orgue Renaissance du Triforium), Marie­-Reine DEMOLLIÈRE et Annick HOERNER (Scola Metensis)

Source : centre Ecritures.