Mystique rhénane et devotio moderna

5 et 6 octobre 2016

Colloque international
Institut européen d’écologie – Metz (France)
2 rue des Récollets

Pour la première fois, et dans le cadre du projet MSH DEMO, un colloque international, réunissant des spécialistes de la mystique rhénane (Max Weber Kolleg, Erfurt ; Meister Eckhart Gesellschaft ; ERMR, UL…) et de la Devotio moderna (Université de Nimègue, Titus Brandsma Instituut ; Université de Leuwen ; Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours…), recherche quelles mutations et quels transferts sont intervenus entre les deux courants et quelles en ont été les conséquences.
Comme nous disposons désormais de l’édition scientifique d’une partie importante de l’oeuvre d’Eckhart et comme de nouvelles découvertes de ses écrits viennent la compléter, il importait de s’attacher à la transmission de cette oeuvre, marquée par l’interdit qui a pesé sur elle. Cette transmission aléatoire s’est faite non seulement par ses disciples : Jean Tauler et Henri Suso, mais aussi par l’intermédiaire du Paradisus animae intelligentis, par la Theologia deutsch, par Jan van Leuwen et par de multiples autres canaux qui en ont retenu tel ou tel point des écrits eckhartiens, en le réinterprétant ou non, ce qui a amené à transformer une oeuvre avec un fort potentiel novateur, essentiellement en une pratique, qui s’est exprimée dans la Devotio moderna, qui a fortement marqué l’Occident.
Aussi ce colloque amènera-t-il à se demander si une réception effective de l’oeuvre d’Eckhart n’aurait pas changé le paysage culturel de l’Occident, non seulement sur le plan spirituel et théologique, mais aussi anthropologique, artistique… Il en aurait été peut-être été d’une véritable mutation culturelle, dont nous retrouvons certains points, en ordre dispersé, aujourd’hui.
Les résultats de ce colloque, qui fait intervenir un grand nombre de spécialistes, apportera un renouveau effectif des recherches dans le domaine. Les conclusions en seront reprises en une monographie sur la question.

MERCREDI 5 OCTOBRE 2016
Matin
9h : Ouverture par Sylvie CAMET (Directrice de la MSH)
9h 30 : Marie-Anne VANNIER (UL, IUF), Les rapports entre la mystique rhénane et la Devotio moderna
10h : Harald SCHWAETZER (Cusanus Hochschule, Bernkastel Kues), Jean Tauler et Jan van Ruysbroeck, artisans du passage de la mystique rhénane à la Devotio moderna
Pause
11h :  Kirstin ZEYER (Université de Nimègue, Titus Brandsma Instituut), Histoire, transmission et concept de Devotio moderna
11h 30 : Dietmar MIETH (Max Weber Kolleg Erfurt), L’intériorité en fait de, vision du monde. L’imitation du Christ conduisant au “pays du silence et de la paix” (piétisme) ?

Après-Midi
14h 30 : Satoshi KIKUCHI (Université de Leuwen), La pensée de Jan de Leeuwen, comme transition entre la mystique spéculative à la Devotio moderna aux Pays-Bas
15h : Jean-Claude LAGARRIGUE (ERMR, Strasbourg), Le colloque intime chez Eckhart et Ruysbroeck, la mystique rhénane et la Devotio moderna
15h 30 : Eric MANGIN (UC Lyon), Imitation et conformatio  au Christ chez Eckhart et dans la Devotio moderna
Pause
16h 30 : Élisabeth BONCOUR (UC Lyon), L’imitation du Christ dans les Entretiens spirituels d’Eckhart
17h : Andres QUERO-SANCHEZ (Université d’Erfurt, Max Weber Kolleg), Le Sermon 52 et sa réception dans la Devotio moderna
17h 30 : Antoine LAMBRECHTS (Chevetogne), L’influence et la réinterprétation de la mystique rhénane dans  L’imitation de Jésus-Christ

JEUDI 6 OCTOBRE 2016

Matin
9h : Silvia BARA BANCEL (Université de Madrid), Les Institutions spirituelles   : moyen de diffusion de la mystique rhénane en Espagne ou  passage vers la Devotio moderna ?
9h 30 : Isabelle RAVIOLO (ERMR, Paris), La conformation au Christ souffrant. L’influence de Jean Tauler dans la Devotio moderna
10h : Markus ENDERS (Université de Fribourg in Brisgau), La réception de  L’Horloge de la Sagesse  d’Henri Suso dans la “Suite du Christ” (De imitatione Christi) de Thomas a Kempis
Pause
11h : Jean DEVRIENDT (ERMR, Strasbourg), Gérard Groote, lecteur du Lebemeister  Henri Suso
11h 30 : Monique GRUBER (ERMR, Roanne), Henri Suso, serviteur souffrant du Christ souffrant et précurseur de la Devotio moderna

Après-Midi
14h : Luc BERGMANS (Université de Tours), La notion ruysbroeckienne de vie commune et la mystique rhénane
14h 30 : Inigo BOCKEN (Université de Nimègue, Titus Brandsma Instituut), Qu’en est-il de la mutation de la mystique rhénane dans la Devotio moderna ?
15h : Wolfgang Christian SCHNEIDER (Université de Hildesheim), La transmission de l’œuvre de Tauler dans la première édition du XVI° siècle dans les cercles spirituels.
15h 30 : Matthias VOLLET (Cusanus Hochschule, Bernkastel-Kues), La mystique rhénane, relue au prisme de la praxis  dans la Devotio moderna
Pause
16h 30  : Alberto AMBROSIO (Luxemburger School for Religion and Society), Entre la mystique rhénane et la Devotio moderna : Pier Luigi Petrucci.
17h : Workshop de jeunes chercheurs :
Riwanon GELEOC (UL), Les béguines, sources d’inspiration pour Eckhart ou relais vers la Devotio moderna ?
Johanna HUECK (Cusanus Hochschule, Bernkastel-Kues), Nicolas de Cues entre la mystique rhénane et la Devotio moderna
Andrea FIAMMA (Université de Chieti), Le Codex Cusanus 21 a-t-il été connu dans la Devotio moderna ?

Responsabilité scientifique : Marie-Anne VANNIER
Contact organisation : edwige.pierot[at]univ-lorraine.fr

Source : MSH Lorraine

Doctoriales des Médiévistes du Grand Est, 16 juin 2016 (Université de Lorraine, Nancy)

Dates : 16 juin 2016
Contact : isabelle.guyot-bachy[at]univ-lorraine.fr
Lieu : Nancy
Programme : disponible ici

Doctoriales des Médiévistes du Grand Est, 16 juin 2016 (Université de Lorraine, Nancy)
9h30
Ivan Ferraresso (Université de Lorraine, dir. G. Giuliato), « La maison en Lorraine du Moyen Âge à la Renaissance (XIIIe-XVIe siècles), entre archéologie, architecture et anthropologie historique ».
10h
Anna-Livia Morand (Université de Lorraine, dir. C. Bertrand-Dagenbach), « Jordanès : pourquoi écrire une histoire romaine à Constantinople au VIe siècle ? »
10h30
Maria Vittoria Martino (Université de Lorraine, dir. Jacques Elfassi), « Isidore de Séville et Raban Maur: deux encyclopédies à comparer ».
11h pause
11h15
Aurore Gasseau (Université de Lorraine, dir. Is. Guyot-Bachy/Ph. Lorentz, Paris-Sorbonne), « Les livres d’heures à l’usage de Metz du XIIIe au XVe siècle ».
11h45
Elisée Dion (Université de Champagne-Ardenne, dir. I. Heullant-Donat), « L’Europe africaine ou la leçon géographique de l’Image du monde de Gossuin de Metz par-delà les catégories d’ordre politique, moral et religieux ».
12h30 : buffet en salle A033
14h15
Gilles Genot, (Université de Luxembourg, dir. M. Pauly), « Gouvernance et identités. Noblesse, villes et clergé du duché de Luxembourg (milieu XVe-début XVIe s.) ».
14h45
Kevin Schmidt (Université de Liège, dir. Fl. Close), « Les écrits anti-simoniaques rédigés à l’abbaye de Saint-Trond au XIIe siècle ».
15h15
Emmanuel Joly (Université de Liège, dir. Benoît Van den Bossche), « Bâtir et conserver le bâti. La dialectique entre préservation du bâti ancien et reconstruction dans les chantiers religieux à Liège à la fin du Moyen Âge ».
15h45 pause
16h00
Anne Rauner (Université de Strasbourg, dir. B. Tock), « Le renouvellement des obituaires dans le diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Âge ».
16h30
Timothy Salemme (Université de Luxembourg, post-doctorant), « Comment éditer des chartes ».
17h00
Elisa Mantienne (Université de Lorraine, dir. Fr. Lachaud), « Les portraits de rois dans les productions du monastère de Saint-Albans, c.1370-c.1420 ».

Les Doctoriales se tiendront à la MSH-Lorraine (Nancy)
91, av. de la Libération,
54 000 Nancy
Salle internationale (3e étage, 324)
Le déjeuner aura lieu sur le campus (de l’autre côté de l’av. de la Libération, en salle A 033)
http://www.msh-lorraine.fr/fileadmin/images/plans/gare-nancy-msh.pdf

L’édition en ligne de documents d’archives médiévaux (Nancy, 9-10 juin 2016)

Le Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire, la MSH, l’université de Lorraine ont le plaisir de vous inviter au colloque

L’édition en ligne de documents d’archives médiévaux :
Enjeux, méthodologie et défis

Placé sous la direction de Isabelle Guyot-Bachy et Christelle Balouzat-Loubet (Université de Lorraine, CRULH), ce colloque est organisé dans le cadre de l’ANR Transcript.

L’ensemble de la communauté historienne fait face depuis quelques années à un bouleversement épistémologique et méthodologique lié à l’introduction dans le champ de la recherche historique des Humanités numériques (Digital Humanities). Blogs et carnets de recherche, MOOCs, sites web, réseaux sociaux, bases de données fleurissent sur la toile, contribuant à la valorisation et la diffusion des savoirs scientifiques. En histoire médiévale, l’une des traductions de cette évolution est la multiplication des éditions en ligne d’actes et de documents d’archives, en particulier sous forme de bases de données.

L’ambition de ce colloque est de réunir des médiévistes impliqués dans divers projets d’éditions en ligne pour partager leurs expériences en ce domaine et montrer en quoi le recours à la publication numérique bouleverse les pratiques savantes.

Date : 09-10 Juin 2016
Lieu :  Salle internationale, 3e étage, MSH Lorraine

 

Programme : disponible ici

Contact : evelyne.giorgi@univ-lorraine.fr

C. Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne

 


Cédric Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d’un corpus pseudépigraphe de méditations, Paris, 2016.

Éditeur : Institut d’Études Augustiniennes
Collection : Collection des Études Augustiniennes : Série Moyen Âge et Temps modernes (EAMA 52)
548 pages
ISBN : 978-2-85121-281-8
65,40 € excl. tax

Pourquoi des méditations composées aux XIIe-XIIIe siècles sous l’attribution à saint Augustin et à saint Bernard furent-elles copiées dans plus de mille manuscrits médiévaux ? Pour quelles raisons ce corpus, reproduit dans une centaine d’éditions imprimées, fut-il lu de manière continue jusqu’au XIXe siècle ? Étudier le succès de ces textes revient à suivre le développement du nouveau genre littéraire des Méditations et, en parallèle, l’essor de la méditation en Occident comme exercice spirituel. L’Église suscita ainsi une pastorale de la lecture qui reconnut une place particulière à la spiritualité, un art de l’intériorité doté d’un corpus de textes.

Source : Brepols

Les commentaires de la Genèse chez Eckhart et Nicolas de Cues

Paradoxalement, les commentaires de la Genèse d’Eckhart et de Nicolas de Cues, qui constituent une partie importante de leur oeuvre, ont été peu travaillés jusqu’ici, ce qui tient partiellement à ce qu’ils n’étaient pas traduits. Ils viennent de l’être, mais aucune étude d’ensemble n’a encore été faite.

Ce colloque fera donc avancer la recherche sur ces deux auteurs, d’autant qu’il est adossé à une traduction inédite, aux Belles Lettres, de cet ouvrage majeur d’Eckhart que sont les Paraboles de la Genèse, son second commentaire de la Genèse. Ce colloque international, réalisé en lien avec la Kueser Akademie de Bernkastel Kues, permettra de préciser le rapport entre les deux commentaires de la Genèse d’Eckhart et leur place dans l’oeuvre tripartite, ce qui n’a pas été fait jusqu’ici. Continuer la lecture de Les commentaires de la Genèse chez Eckhart et Nicolas de Cues

H. Schwaetzer et M.-A. Vannier (éd.), Der Bildbegriff bei Meister Eckhard und Nikolaus von Kues

Harald Schwaetzer et Marie-Anne Vannier (éd.), Der Bildbegriff bei Meister Eckhard und Nikolaus von Kues, Münster, 2015.

Éditeur : Aschendorff
Collection : Texte und Studien zur Europäischen Geistesgeschichte – Reihe B – Band 9
268 pages
ISBN : 978-3-402-15996-5
48 €

Der Bildbegriff stellt im Denken der Rheinischen Mystiker und bei Nikolaus von Kues einen zentralen Verständnisschlüssel da. Systematisch spannt der Begriff ein Feld zwischen Anthropologie, Malerei und theologischer Gotteslehre auf. So lautet die cusanische Bestimmung des Menschen, er sei ein „lebendiges Bild Gottes“. Die Lebendigkeit dieses Bildes kommt speziell in seinem Verhältnis zu Gott zum Ausdruck; es ist von Seiten des Menschen aus als ein Erkenntnisweg zu beschreiben, bei dem Selbst- und Gotteserkenntnis einander bedingen. Beide Seiten dieses Bildverständnisses sind ein wesentliches Thema der Wechselbeziehungen zwischen diesen philosophisch-theologischen Positionen und der Malerei der Zeit. Der vorliegende Band eröffnet exemplarische Perspektiven auf diese Dimensionen des Bildbegriffs zwischen Meister Eckhart und Nikolaus von Kues.

Dr. Harald Schwaetzer, ist Professor für Philosophie an der Cusanus Hochschule i.G. und Gastprofessor an der Universität Hildesheim.
Marie-Anne Vannier, ist Professor für Theologie an der Universität der Lorraine und Directrice der Équipe de Recherches de Mystique Rhénans.

 

Source : Aschendorff

Maître Eckhart, Commentaire du Livre de la Sagesse

Commentaire du Livre de la Sagesse

Maître Eckhart, Commentaire du Livre de la Sagesse. Traduit du latin par Jean-Claude Lagarrigue et Jean Devriendt. Introduction et commentaires par Marie-Anne Vannier, Paris, 2015.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Sagesses médiévales, 15
288 pages
ISBN : 978-2-251-18317-6
35 €

Ce livre constitue la première traduction française du Commentaire de la Sagesse. C’est un événement pour les études eckhartiennes, dans la mesure où il rend accessible une oeuvre majeure d’Eckhart, en la situant dans son contexte : celui de l’enseignement parisien du Thuringien, et en en dégageant ses enjeux. Illustrant l’unité organique de l’oeuvre tripartite, qui est partiellement perdue, le Commentaire de la Sagesse nous donne une idée de cette grande synthèse théologique où, à partir de l’Écriture, qu’il lit en tenant compte de l’apport de Maïmonide et des Pères, Eckhart apporte une contribution originale à l’anthropologie. Articulée autour de la figure du juste, son anthropologie est fondée sur une ontologie théologale, où il envisage le passage de la création à la création nouvelle et explique que la Trinité rend possible la naissance de Dieu dans l’âme.
Cet ouvrage présente également l’intérêt d’être l’un des seuls commentaires complets du Livre de la Sagesse, même s’il en retient principalement quatre-vingt-onze passages. Et pour en rendre compte, Eckhart s’appuie sur l’acquis de ses prédécesseurs : principalement Augustin et Maïmonide, et il apparaît même comme l’un des meilleurs lecteurs d’Augustin au Moyen Âge. Dans ce Commentaire, Eckhart passe de la sagesse philosophique à la sagesse théologique pour en venir à la sagesse mystique.

Source : Les Belles Lettres

Publication « Une ville face au climat : Metz à la fin du Moyen Âge (1400-1530) » (L. Litzenburger)

une-ville-face-au-climat-couverture

L’Histoire du climat à l’échelle d’une société à taille humaine

Dans la lignée des travaux fondateurs d’Emmanuel Le Roy Ladurie (auteur de la préface), ce projet de publication s’inscrit dans la réflexion contemporaine sur les sociétés confrontées aux changements climatiques, en s’intéressant au cas particulier de Metz et de son plat-pays, un véritable « État urbain » qui constitue une originalité au Nord des Alpes et qui s’est construit autour de l’une des plus grandes cités de l’Europe occidentale à l’orée de la Renaissance.

Du local au global : une histoire de la vulnérabilité et de la résilience face au climat

Cet essai d’histoire globale envisage le climat comme une contrainte qui oblige les sociétés à mettre en place diverses stratégies pour s’en affranchir ou s’y adapter. L’enquête mesure la vulnérabilité climatique de la société messine au début – mal connu – du Petit Âge Glaciaire, ainsi que sa capacité de résilience, c’est-à-dire son aptitude à prévoir, anticiper ou sortir des crises induites par le climat. Cet ouvrage de synthèse compare la situation messine aux régions voisines de l’Europe occidentale en s’appuyant sur les recherches internationales les plus récentes dans ce domaine, au croisement de l’Histoire, de la Géographie et de la Climatologie.

Un sujet dans l’air du temps

Au moment de la publication du 5e rapport du GIEC et alors que se prépare la 21e Conférence Climat, à Paris en 2015, il est important de ne pas perdre la mémoire : la mise en perspective historique aide à comprendre et, peut-être, à agir.

Fruit de la recherche publique, cette thèse remaniée (Prix spécial du jury du concours de thèse 2012 de la Société Française d’Histoire Urbaine) s’adresse aux chercheurs comme au grand public : elle est riche d’une iconographie abondante (plus de 170 illustrations : plans, cartes, tableaux, graphiques, reproductions d’enluminures, etc.), complétée d’un CD-Rom qui contient les principales bases de données exploitées dans l’étude et s’appuie sur des sources très largement inédites.

Doctoriales des Médiévistes, Metz, 4 juin 2015

Doctoriales études médiévales, 4 juin 2015, Metz, bâtiment SHS, D206

9h30 Mylène DIDIOT (Metz), L’étude des comptes des gouverneurs des murs : un nouveau regard sur la fortification messine (dir. Frédérique Lachaud).

10h00 Laure-Aline Cuvelier (Metz), Ovide dans le livre V du Speculum doctrinale de Vincent de Beauvais : de la citation à la déformation (dir. Jean-Frédéric Chevalier)

10h30 Delphine Bauer (Mulhouse), La céramique de poêle et ses motifs. L’exemple des sites miniers du Val d’Argent (Haut-Rhin) (dir. Benoît Tock)

11h15 Fabienne MEIERS (Luxembourg), Coureurs, chevaucheurs et envoyés : enjeux et contraintes des pratiques diplomatiques dans la ville de Luxembourg aux XIVe et XVe siècles (dir. Michel Pauly)

11h45 Riwanon Géléoc (Metz), La relecture de Mechthild de Magdebourg, de Marguerite Porete et de Hadewijch d’Anvers par Maître Eckhart (dir. Marie-Anne Vannier)

14h15 Eloïse ADDE-VOMACKA (Luxembourg), Idéologie nobiliaire et espace public. Réflexions méthodologiques à partir du cas de la Bohême (1306-1415) (dir. Michel Margue)

14h45 Marie-Angélique François (Metz), Le vêtement à la cour de Charles le Téméraire, de l’habillage à l’outil politique (dir. Frédérique Lachaud)

15h15 Jean-Daniel MOUGEOT (Nancy / Luxembourg) : Les cours princières dans l’espace de la Grande Région comme lieux de rencontres et d’échanges de la noblesse à la fin du Moyen Âge (dir. Isabelle Guyot-Bachy / Michel Margue)

16h15 Sylvain SAMYN (Nancy), Editer la Bible historiale à l’ère numérique (dir. Sylvie Bazin)

16h45 Dominique BRULÉ (Metz), L’expérience spirituelle de Thomas Merton (dir. Marie-Anne Vannier)

Pour tout renseignement: frederique.lachaud@univ-lorraine.fr

Parution « L’archéologie à Metz (1750-2008) »

2507660200@metzmetropole.fr_20150420_171124_002

Cet ouvrage est tiré d’une thèse de Doctorat soutenue en 2012 par Julien Trapp à l’université de Lorraine, avec le soutien du CRULH.

Résumé : Depuis le milieu du XVIIIe siècle, les découvertes archéologiques ont contribué à l’enrichissement de l’histoire messine. À cette époque, elle est l’apanage d’érudits et les mises au jour sont fortuites. L’archéologie moderne ne naît à Metz qu’à l’extrême fin du XIXe siècle, au cours de la première annexion allemande, grâce à l’oeuvre de J. B. Keune. Pendant un siècle, des personnalités marquant ainsi la recherche messine, qui se développe en raison de la réalisation de travaux d’aménagement du territoire. Scientifiquement, elle a bénéficié de l’avance de la recherche allemande au cours des deux annexions. Par conséquent le cas de Metz présente certaines particularités, inhérentes ou non au contexte national. L’archéologie messine s’est appuyée régulièrement sur les sociétés savantes, dont les membres ont contribué à la protection du patrimoine. Les Musées de Metz par le biais de leurs conservateurs ont joué un rôle décisif, tant dans la sauvegarde des vestiges que dans la diffusion des connaissances. Pendant un siècle, les méthodes d’analyse ont ainsi évolué, permettant la précision des données historiques. Cette évolution aboutit au début des années 1980 à l’émergence d’une archéologie urbaine et à une harmonisation des pratiques. Metz, et par extension sa région, est l’une des premières villes françaises à mener cette nouvelle politique.

M.-A. Vannier (éd.), Intellect, sujet, image chez Eckhart et Nicolas de Cues, Paris, 2014.

Marie-Anne Vannier (éd.), Intellect, sujet, image chez Eckhart et Nicolas de Cues, Paris, 2014.INTELLECT, SUJET, IMAGE CHEZ ECKHART ET NICOLAS DE CUES

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Patrimoines Christianisme
226 pages
ISBN : 978-2-204-10376-3
25 €
Il s’avérait utile et même urgent de voir comment les trois concepts d’intellect, de sujet et d’image s’articulent dans la vie et dans l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues et quelle a été l’influence d’Eckhart sur le Cusain. Tel est le sens du projet franco-allemand qui a été mené dans le cadre de la MSH Lorraine, projet qui est unique en son genre. Son double but était de mettre en évidence le caractère décisif du rapport entre les trois concepts pour l’anthropologie et pour la théorie de la connaissance dans la modernité et de montrer que la production du regard intérieur est l’œuvre à la fois du sujet créateur et de l’intellect qui regarde, ce qui témoigne du caractère novateur et décisif de ce projet, qui a également des conséquences actuelles.
Pour ce faire, nous sommes partis du concept de sujet, ce qui nous a amenés à voir comment Eckhart et Nicolas de Cues étaient précurseurs des philosophies du sujet, comment celui-ci se situe dans le cadre de la noétique et quelle place est donnée à l’image, à la Bild qui, dans sa polysémie, amène à une relecture de l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues.
Ont participé à cet ouvrage : Silvia BARA BANCEL, Jean DEVRIENDT, Jean-Claude LAGARRIGUE, Maxime MAURIÈGE, Yves MEESSEN, Jean-Marie NICOLLE, Isabelle RAVIOLO, Klaus REINHARDT, Harald SCHWAETZER, Marie-Anne VANNIER.

Source : Éditions du Cerf.

Hugues de Saint-Victor, De uanitate rerum mundanarum, Dialogus de creatione mundi

Hugues de Saint-Victor, De uanitate rerum mundanarum, Dialogus de creatione mundi, éd. Cédric Giraud, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis (CCCM 269)
369 pages
ISBN : 978-2-503-52647-8
195 €

Le De uanitate rerum mundanarum et le Dialogus de creatione mundi représentent deux œuvres parmi les plus importantes du chanoine Hugues de Saint-Victor (†1141). Le De uanitate transmet un enseignement spirituel typiquement victorin qui fait de l’histoire du salut une réponse à l’inquiétude du cœur humain. Dans le Dialogus, Hugues de Saint-Victor donne sa première présentation systématique de la foi chrétienne, dont l’aboutissement se trouve dans le De sacramentis.
Or, ces deux textes composés à la fin des années 1120 ont d’abord circulé ensemble, le Dialogus formant la première fin du De uanitate avant qu’Hugues ne remanie les deux ouvrages. L’édition critique des deux œuvres repose sur la prise en compte de tous les témoins connus (62 manuscrits pour le De uanitate, 52 pour le Dialogus) et la collation intégrale des plus anciens codices. La méthode stemmatique a permis, pour chaque texte, de répartir l’ensemble des manuscrits en deux familles toutes deux authentiques et de proposer une édition du dernier état textuel voulu par Hugues de Saint-Victor.

Cédric Giraud, ancien élève de l’École nationale des chartes et agrégé d’histoire, est maître de conférences habilité à l’université de Lorraine (Nancy) et membre junior de l’Institut universitaire de France. Ses recherches portent sur l’histoire culturelle du Moyen Âge central et la philologie médiolatine. Il a notamment publié chez Brepols sa thèse de doctorat sur Anselme de Laon (2010) et un volume collectif sur Notre-Dame de Paris (2013).

Source : Brepols.

Manuscrits et aventures d’éditeurs

Manuscrits et aventures d’éditeurs
XLVIIIème Congrès de l’APLAES / Université de Franche-Comté

PROGRAMME PROVISOIRE

Vendredi 29 mai 2015
Journée scientifique, UFR SLHS, Grand Salon
Manuscrits et aventures d’éditeurs

9h30 : accueil des participants
10h00 : discours d’ouverture

1e session
10h30 : Rudy Chaulet (Université de Franche-Comté, ISTA, EA4011), « Les Granvelle »
11h00 : Marie-Claire Waille (Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon), « Les livres anciens de la Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon »
11h30 : discussion

2e session
11h45 : Jean-Louis Ferrary, « Jean Matal et les manuscrits d’arpenteurs romains »
12h15 : discussion
12h30 : présentation d’un manuscrit par les conservateurs de la Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon

12h45 : déjeuner (buffet comtois), salle D02

3e session
14h00 : Jacques Elfassi (Université de Lorraine – Metz), « Un manuscrit des Étymologies d’Isidore de Séville redécouvert »
14h30 : Bernard Mineo (Université de Nantes), « Trogue Pompée et Rome »
15h00 : discussion

15h15 : pause

4e session
15h45 : Gabriella Ottone (Université de Gênes), Travailler sur des fragments d’histoire en histoire ancienne. Titre à préciser.
16h15 : Daniel Battesti (doctorant Université de Franche-Comté, ISTA), Un manuscrit problématique dans une recherche sur Thucydide
16h45 : discussion
17h00 : Morgane Patin et Edwige Pépin (enseignement secondaire, ISTA et Fr-educ), présentation du projet 2014-2015 sur la parité : « (In)égalités Homme-Femme. »
17h30 : discussion

19h00 : accueil à l’Hôtel de Ville de Besançon (sous réserve)
20h30 : dîner dans un restaurant bisontin

Samedi 30 mai 2015
Journée administrative, UFR SLHS, Grand Salon

9h00 : accueil
9h15 : Rapport moral
9h45 : Rapport financier
10h00 : Interventions de l’Inspection générale et des Sociétés amies.
11h00 : pause
11h15 : Table ronde
13h00 : buffet comtois (salle D02)
14h30 : débat interne et assemblée générale
15h30 : Election du bureau et vote des motions
16h30 : réunion du bureau
17h30 : visite de la Domus située à la Faculté des Lettres
20h00 : dîner dans un restaurant bisontin, Barthod (optionnel)

Dimanche 31 mai 2015
Journée culturelle

10h00 : visite du Musée du Temps
12h00 : déjeuner libre
14h00 : visite guidée de Besançon

Bulletin d’inscription sur le site de l’APLAES.
Contact : thomas.guard[at]univ-fcomte.fr
Source : APLAES

Actes des laïques / actes des ecclésiastiques : La production de l’écrit documentaire dans l’espace lotharingien (XIe – début XIIIe siècle)

Actes des laïques / actes des ecclésiastiques : La production de l’écrit documentaire dans l’espace lotharingien (XIe – début XIIIe siècle)
Les caractères externes des actes, entre pratique et stratégies
Journée-Atelier organisée par le CRULH (Atelier Diplomatique)
Vendredi 27 février 2015 – Nancy
(MSH Lorraine, 91 av. de la Libération, 3e étage, Salle internationale 324)
8h45 Accueil
9h15 Introduction : Christelle LOUBET, Jean-Baptiste RENAULT (CRULH – Atelier Diplomatique), Le projet « Originaux » : enjeux, défis et perspectives d’exploitation
9h30 Jean-Baptiste RENAULT (CRULH – Atelier Diplomatique), Auteur/bénéficiaire. Qui et quels facteurs déterminent le format des actes ? (Lorraine, XIe-XIIe siècles)
9h55 Philippe JACQUET, Apposer un sceau, la technique a-t-elle un sens ? Regards techniques sur les usages de chancellerie au XIIe siècle
11h00 Jean-François NIEUS (Université de Namur), La diffusion du sceau aristocratique dans l’espace lotharingien (XIe –XIIe siècles)
11h25 Nicolas RUFFINI-RONZANI (Université de Namur), L’aristocratie cambrésienne et ses sceaux : appropriation et diffusion de la pratique sigillaire (mil. XIIe-début XIIIe siècle)
14h00 Michel MARGUE (Université de Luxembourg), L’évolution des actes des comtes de Luxembourg dans une perspective de diplomatique comparée (fin XIe – début XIIIe siècle)
14h25 Dumitru KIHAI (Université de Zürich), Les actes des comtes de Grandpré aux XIIe et XIIIe siècles, approche diplomatique et linguistique
15h30 Hubert FLAMMARION (CRULH – Atelier Diplomatique), Les actes de Pierre de Brixey, évêque de Toul (1167-1192)
15h55 Jean-Pol ÉVRARD (CRULH – Atelier Diplomatique), Les originaux des évêques de Verdun (1032-1224)
16h20 Stefan WEISS (Gallia Pontificia), Les actes des légats pontificaux en Lotharingie : quels jeux d’influences ? Autour des actes de Théoduin et d’Albéron de Montreuil
17h15 Conclusions : Laurent MORELLE (EPHE – Paris)
Renseignements complémentaires : jean-baptiste.renault[at]univ-lorraine.fr